FAQ
Pascale (Sete)
 - 

Quelles formations existent en ETP ?

Mar. 19 mars 2019

Auteur : PÉTRÉ Benoît
Réponse :
Dès 1998, dans ses recommandations pour la formation continue des professionnels de Santé en Éducation thérapeutique, l’OMS pointe 2 niveaux de formation nécessaire en matière d’ETP : une formation fondamentale et une formation avancée.
« La formation fondamentale concerne la pratique de l’Éducation thérapeutique du Patient. Elle s’adresse principalement à ceux qui traitent les patients ayant besoin d’apprendre à gérer leur maladie. Elle est conçue pour leur enseigner les méthodes (pédagogiques, psychologiques, sociales) de l’Éducation thérapeutique en vue d’une implication dans leurs activités quotidiennes. Elle doit aussi aborder les aspects biomédicaux des maladies et de leur traitement.
La formation avancée concerne la capacité à coordonner plusieurs activités d’éducation au sein d’une institution de formation ou d’un ensemble de services de soins. Elle est conçue pour former les professionnels des soins à devenir des coordinateurs de programmes d’Éducation du patient y compris en préventions, principalement secondaire et tertiaire » (1).
La formation fondamentale en ETP devrait s’étendre sur 50 à 80 heures et la formation avancée, d’un niveau de Master, entre 400 et 900 heures.
L’offre de formation s’est développée en Europe au cours des dernières années et apparait comme assez diversifiée et hétérogène avec des différents certificats, diplômes universitaires (DU, CU, CAS, DAS, Master,…).
En France, suite à l’inscription de l’ETP dans le code de la Santé publique en 2009, de nombreuses formations ont vu le jour. Le décret du 2 août 2010, relatif aux compétences requises pour dispenser l’Éducation thérapeutique du Patient, recommande une formation minimale de 40 heures d’enseignements théorique et pratique pouvant être sanctionnée notamment par un certificat ou un diplôme universitaire. C’est le seul pays à avoir légiféré sur un nombre d’heures spécifique de formation.
Afin de choisir la formation qui lui correspond au mieux, le futur participant devra analyser attentivement le programme de cours, les modalités pédagogiques utilisées (notamment la mobilisation de l’expérience des professionnels de santé), la conception de l’Éducation thérapeutique par rapport à des recommandations officielles ou encore des données de la littérature, l’évaluation à laquelle il sera soumis, …, autant d’éléments qui, s’ils font l’objet d’une description rigoureuse et d’un contenu de qualité, devraient permettre aux soignants de s’orienter vers la formation la plus adéquate (2).


1/ Organisation Mondiale de la Santé, bureau régional pour l’Europe, Programme de formation continue pour professionnels de soins dans le domaine de la prévention des maladies chroniques, Éducation thérapeutique du Patient, recommandations d’un groupe de travail de l’OMS, Copenhague, 1998.
2/ GAGNAYRE et D’IVERNOIS, Pour des critères de qualités des formations à l’Éducation thérapeutique du Patient, ETP/TPE, 2014 ; 6 (1:104 01)

Pascale (Sete)
 -