FAQ
Pascale (Sete)
 - 

A quoi sert une UTEP ?

Mar. 19 mars 2019

Auteur : DE LA TRIBONNIERE Xavier
Réponse :

  • Paysage des UTEP en France
    On estime qu’il existe probablement autour de 80 unités transversales d’éducation en France. D’après une enquête de l’AFDET en 2012, faite dans le cadre du 1er séminaire national des UTEP, les trois quart d’entre elles ont pour dénomination UTEP (…éducation du patient), certaines s’appellent UTET (… éducation thérapeutique), et d’autres ont des sigles divers. La plupart sont portées par des établissements hospitaliers, certaines se situent sur les territoires sous la forme de plateforme régionale.
    Par principe, nous utiliserons le terme générique UTEP dans le reste de ce document.
  • Enjeux du développement des UTEP
    Il existe plusieurs enjeux institutionnels qui soutiennent la présence d’UTEP : elles se justifient par la complexité de la construction des programmes d’ETP, selon le schéma décidé par la HAS en 2007, repris dans la loi HPST en 2009 avec les décrets ultérieurs.
    En parallèle, le mouvement patient (démocratie sanitaire, loi de santé 2016) renforce cette démarche éducative et réciproquement ; les UTEP ont aussi un rôle à jouer dans la valorisation du partenariat avec le patient.
  • Besoins des équipes et des institutions
    Les UTEP répondent à divers besoins :
    • des équipes soignantes : Être aidées lors de la construction d’un programme éducatif, lors des évaluations annuelles ou quadriennales ; besoin d’être formées, sachant que le décret de 2013 oblige chaque membre des équipes éducatives à être formé au niveau 1 (40 heures) ; disposer d’un outil transversal numérique de partage des données éducatives…
    • des établissements de santé : Du fait des inscriptions institutionnelles de l’ETP dans le paysage de soins par le biais des lois de santé et de la certification, les établissements de santé doivent porter des programmes d’ETP et offrir un plan de formation en ETP. Pour les CHU, la notion de recherche une ETP s’impose de plus en plus. Des professionnels dédiés à ce thème et connus pour leur expertise sont rendus nécessaires.
    • des ARS : Elles peuvent voir dans les UTEPs, une possibilité de relais efficace pour diffuser les normes de qualité et les processus propres à chaque région et créer des interfaces avec des possibilités de retours du terrain.
  • Avantages et inconvénients d’une UTEP
    Inconvénients, les frais de fonctionnement (contrebalancés par le retour financier global par la FIR ETP pour l’établissement, majoré du fait de la stimulation des actions éducatives).
    Avantages :
    • disposer d’une expertise en ETP d’une ou plusieurs personnes reconnues.
    • Mutualiser les compétences et les moyens, d’où gain de temps et de moyens pour les équipes.
    • Globaliser l’approche des maladies chroniques, pour éviter le morcellement des soins et les classements des spécialités.
  • Les principales missions des UTEP
    Les missions suivantes sont retrouvées pour la majorité des UTEP :
    • aide méthodologique à la construction de programmes d’ETP, ainsi qu’à l’évaluation des programmes existants
    • formation continue en ETP des professionnels de santé, voire de patients experts (formation de 40h, DU …)
    • mise en œuvre d’un outil numérique transversal pour le partage des données éducatives
    • formation initiale en Facultés de Médecine et de Pharmacie, ainsi que dans les écoles paramédicales, IFSI, IFCS, kinésithérapie, ergothérapie, diététique, STAPS, faculté dentaire...
    • création d’événements sous la forme de colloques sur l’ETP dans les territoires
    • certaines UTEP portent elles-mêmes des activités éducatives soit transversales, soit des programmes transversaux comme sur la maladie chronique ou la polypathologie chronique
    • investissement dans le partenariat avec le patient, en favorisant cette collaboration avec des patients qui deviennent petit à petit, des patients experts, mais également en créant des formations spécifiques pour eux sous la forme de formation continue ou de diplôme universitaire
    • réflexions et actions vis-à-vis du numérique en ETP : apprentissages sur internet, e-Learning, forum, Web Atelier éducatif à distance, création de Serious Game, de MOOC…
    • aide à la communication sur l’ETP et à la diffusion de la culture éducative vis-à-vis des professionnels de santé et du grand public
    • recensement des files actives éducatives au sein de l’établissement, pour une juste valorisation
      recensement et valorisation des activités éducatives hors programme
    • recherche en ETP surtout dans les CHU, avec participation à la publication de recherches, voire rédaction d’ouvrages de synthèse
    • participation aux actions institutionnelles relatives à l’ETP

En conclusion, les UTEP jouent un rôle majeur dans le fonctionnement et le déploiement de l’ETP dans un établissement de santé ou sur un territoire. Elles sont une aide indispensable pour les équipes, une source de valorisation pour l’établissement et un relais utile pour les ARS. Elles recèlent des expertises qui deviennent de plus en plus approfondies en ce domaine. Elles peuvent aider au virage ambulatoire et aux liens entre hôpital et ville.

Pascale (Sete)
 -